Actualités

Haïti en fanfare

Pour célébrer le nouvel élan de la coopération Savoie-­Dessalines, quoi de mieux que la venue en France de la fanfare « La Bande à Pied de Piétonville, Follow Jah Haïti » !

Cette troupe, qui a encore fait parler d'elle au festival de Jazz 2016 de Port­-au-­Prince, est une ouverture vers un autre Haïti, un Haïti plein de traditions, de rythmes et d'harmonie ; un Haïti ingénieux et créatif lorsque l'on regarde de plus près leurs instruments...

Pays de Savoie solidaires a profité de leur tournée en France, orchestrée par l'association L'Afrique dans les oreilles, pour les inviter en Savoie du 30 mai au 4 juin 2016.

Ils joueront dès le 30 mai, salle de la Forgerie de Cognin, dans le cadre d'une soirée festive organisée par l'association VOAM.

Puis, ils se rendront dans les établissements scolaires du bassin chambérien - pour présenter leur art auprès des enfants et des jeunes - pour finir, en beauté, leur tournée savoyarde le 4 juin au Marché des Continents à Chambéry, où les spectateurs pourront se mêler au cortège.

Découvrir et venir rencontrer la Bande à pied, c'est une invitation à recevoir une image positive d'Haïti à travers sa culture musicale.

Ainsi, la coopération Savoie-­Dessalines fête sur le territoire savoyard les actions qui se mettent en place sur le territoire dessalinien :

  • le Centre de Lectures et d'Animation Culturelle de Dessalines a participé au prix AlTerre Ado organisé en Savoie,
  • un accueil d'animateurs jeunesse dessaliniens s'organise en Savoie dans le cadre de la démarche d'AnimaTerre Jeunesse,
  • une mission de deux chargés de mission de PSs à Dessalines vient d'avoir lieu cette fin avril, annonçant de belles perspectives pour la coopération,
  • nous accueillons dans notre équipe technique Magali Lavirotte, nouvellement recrutée pour l'animation du partenariat Savoie-Dessalines

Alors, oui, tout cela mérite bien d'être célébré aux sons des tambours !


Plus d'information et vidéos sur La Bande à pied de Pietonville en cliquant ici

Héritée de la tradition du rara, la bande à pied est une fanfare où la foule vient rejoindre le rang des musiciens dans un cortège qui grossit au fur et à mesure.

Hommes, femmes et enfants de tous âges les suivent, attirés par le son distinctif des tubes de bambou dits vaksin, des cornets de fer blanc, du tambour et de la caisse claire, augmentés de multiples percussions comme autant d’épices : racloirs, cymbales et autres hochets.

Ils marchent en dansant jusqu’aux petites heures du matin, en entonnant des chants tirés du répertoire traditionnel ou des refrains à la mode, inspirés de l’actualité socio­politique, ou encore des frasques d’un personnage public.