Actualités

Regards croisés franco-roumains sur l'éducation et la jeunesse

La Savoie et Argès donnent un nouvel élan à leur coopération au travers d’un projet, soutenu par l'Union Européenne, sur les thèmes de l’éducation et de la jeunesse.

Intitulé "Savoie-Argès : les chemins éducatifs de la jeunesse", le projet associe, pour la partie savoyarde, trois collèges (Le Châtelard, Beaufort-sur-Doron et Saint-Pierre d'Albigny) et trois associations cantonales d'animation (Association Les Amis des Bauges, Association d'animation du Beaufortain, Association cantonale d'animation de la Combe de Savoie). Pour la partie roumaine, deux écoles de la commune de Pitesti et une association roumaine d'animation jeunesse "Youth & Future" sont mobilisées.


Ainsi les professionnels, élus locaux, bénévoles associatifs, responsables des questions d'éducation et de jeunesse vont, durant deux années scolaires, échanger sur leurs expériences et leurs pratiques autour de trois thématiques :

  • la décentralisation des systèmes éducatifs;
  • la citoyenneté et les politiques jeunesse;
  • la lutte contre les discriminations et pour une meilleure intégration scolaire.


Lors de la première semaine de travail en commun sur la décentralisation des systèmes éducatifs, qui s’est tenue en Savoie en novembre 2010, de nombreuses questions ont été abordées : Quelles modalités de décentralisation dans chacun des pays ? Quelles conséquences ? Quel partage des responsabilités entre collectivités locales et établissements scolaires ?

En Savoie, il est ressorti que cette décentralisation a permis un plus grand partenariat entre les collèges et le Conseil général. Elle a aussi favorisé une offre éducative, a renforcé sur les territoires l’analyse des problématiques locales et le développement d'initiatives en lien avec les collèges sur les temps scolaires et péri-scolaires.
Les partenaires roumains ont également noté la forte dynamique associative en Savoie, permettant d’étroites collaborations entre collège et association cantonale d'animation, pour ensemble accompagner les jeunes, développer leur autonomie, leur offrir des activités.

Enfin, l'organisation de ce premier échange franco-roumain a aussi été l'occasion pour les acteurs savoyards de prendre le temps de mieux se connaître. Ce type de projet permet ainsi de resserrer les liens localement ; un autre effet tout aussi positif de la coopération!

La prochaine étape aura lieu en Argès sur le thème de la lutte contre les discriminations et en faveur de l'intégration scolaire.

Album photos